Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Chers adhérents, chers collègues

Après la phase de choc liée à de l’annonce de pandémie, après la « phase d’adaptation » relative qui s’est installée malgré le maintien de la menace de la maladie autour des bouleversements de la vie quotidienne et des conséquences du confinement, nous nous inquiétons maintenant de l’usure et l’épuisement psychique qui peuvent être concomitants du maintien du risque annoncé par les autorités sanitaires et gouvernementales  et de mesures restrictives de la liberté sur une longue  durée, pour les personnes les plus vulnérables, les plus isolées et  les plus démunies au plan économique .

En effet, les multiples conséquences de la crise sanitaires au plan médical psycho social, psychique et économique peuvent impacter plus lourdement la santé mentale de  cette  population.

Ce  climat anxiogène  et parfois traumatique - en particulier pour ceux  qui ont été confrontés à des deuils soudains dans le contexte de l’isolement - le confinement, l’inquiétude économique peuvent être responsables de troubles de stress post traumatiques, anxio dépressifs envahissants accompagnés parfois de tendances auto ou hétéro agressives.

Face aux besoins de soutien psycho-social et de soin psychique de la population en souffrance et connaissant les risques d’embolisations des structures du service public ou associatif dans le champ de la santé mentale, un CA exceptionnel de Trauma Aid France s’est réuni pour réfléchir dans ce contexte extra-ordinaire aux réponses spécifiques qui peuvent être apportées sur notre territoire en cohérence avec les missions de Trauma Aid France.

  A l’issue de cette rencontre, plusieurs propositions ont émergé :

-         Trauma Aid France souhaite faire appel à une liste de thérapeutes bénévoles (psychologues, psychothérapeutes ARS, psychiatres et médecins psychothérapeutes) qui accepteraient de proposer un accompagnement entièrement gratuit à une ou plusieurs personnes en souffrance psychologique.

-         Trauma Aid France  va  recueillir des outils utiles pour les thérapeutes et leurs patients directement accessibles en ligne sur son site

-         Trauma Aid France va établir un partenariat avec un réseau associatif susceptible d’adresser les patients 

 

Nous lançons donc un appel à la communauté des thérapeutes (psychologues, psychothérapeutes ARS, psychiatres, médecins psychothérapeutes) pour réunir le plus grand nombre parmi vous qui accepteriez de proposer un accompagnement entièrement gratuit.

Chaque thérapeute évalue le nombre de patients qu’il souhaite suivre bénévolement : un patient c’est déjà beaucoup.

Chaque thérapeute dans le respect de l’éthique et la déontologie, avant de commencer tout suivi fixera avec le patient le cadre de travail thérapeutique (la durée et la modalité de soutien psychothérapeutique proposé en fonction de ses référentiels).

Aucune autre consigne particulière n’est proposée en dehors du principe essentiel du bénévolat.

Ces prises en charges exceptionnelles vont sûrement soulever des problématiques bien spécifiques que nous vous proposerons d’exposer et d’échanger lors d'intervisions ou de supervisions bénévoles.

Nous espérons - grâce à votre aide et à votre solidarité - aider les plus fragiles à surmonter les effets de la crise en potentialisant les ressources personnelles et collectives facteur de résilience.

Telle est notre priorité pour les mois à venir.

Avec les remerciements de Trauma Aid France pour votre engagement,

Cathy Bonnet, Adeline Pupat, Fanny Guidot, Anne Dewailly, Martine Iracane

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus